By Patricia Cornwell

" Quel régal de retrouver Scarpetta en texte intégral ! "  Le Nouvel Observateur

 Le livre :
Une romancière à succès qui a fui l’homme qui l. a. harcèle depuis des mois est retrouvée violée et égorgée à Richmond. Ainsi démarre pour Kay Scarpetta, specialist légiste, une enquête sur un crime aussi alambiqué qu’étrange. Ses recherches sont perturbées par des témoignages incohérents et des rencontres déplaisantes. À cela s’ajoutent l. a. disparition du dernier manuscrit de los angeles victime et sa mystérieuse relation avec un écrivain renommé. Alors que Scarpetta examine les indices, son enquête, commencée dans un laboratoire au milieu des microscopes et des lasers, se transforme peu à peu en un cauchemar qui finit par être le sien…

L’auteur :
Patricia Cornwell est née à Miami, en Floride. Elle est membre émérite de l’Académie internationale du John Jay collage de justice pénale qui concentre ses recherches sur les scènes de crime. Elle a contribué à fonder l’Institut de sciences médico-légales de Virginie. Elle est aussi membre du conseil nationwide de l’hôpital McLean, affilié à Harvard, où elle défend l. a. reason de los angeles recherche en psychiatrie. Son prime roman, Postmortem, remporta dans l. a. même année cinq des plus importants prix distinguant un roman policier. En 2008, Patricia Cornwell a été le preferable auteur américain à recevoir le prestigieux prix du Galaxy British publication Award, récompensant le meilleur mystery de l’année pour Registre des morts. Scarpetta, L’instinct du mal, et Havre des morts font partie de ses récents best-sellers internationaux. Elle réside los angeles plupart du temps dans le Massachusetts.

Show description

Preview of Mémoires mortes : Une enquête de Kay Scarpetta PDF

Similar American Literature books

Great Short Works of Edgar Allan Poe: Poems Tales Criticism (Perennial Classics)

The vintage poems and spine-tingling tales of a Gothic American grasp accrued in a single quantity. Of the entire American masters, Edgar Allan Poe staked out possibly the main exact and vibrant recognition, as a grasp of the macabre. Even this day, within the age of horror videos and high-tech haunted homes, Poe is the 1st collection of leisure for those who need a spine-chilling thrill.

Burning Bright: Stories

“A attractive, brutal author. ”—Richard cost, long island occasions bestselling writer of Lush existence and Clockers In Burning vivid, Pen/Faulkner finalist and ny occasions bestselling writer of Serena, Ron Rash, captures the eerie attractiveness and stark violence of Appalachia in the course of the lives of  unforgettable characters.

The Big Wave

Kino lives on a farm at the facet of a mountain in Japan. His good friend, Jiya, lives in a fishing village lower than. everybody, together with Kino and Jiya, has heard of the massive wave. not anyone suspects it's going to wipe out the total village and Jiya's kinfolk, too. As Jiya struggles to beat his sorrow, he is aware it truly is within the presence of chance that one learns to be courageous, and to understand how excellent lifestyles will be.

Little Women and Good Wives (Vintage Classics)

Existence within the March loved ones is stuffed with adventures and injuries because the 4 very diverse March sisters persist with their various paths to maturity, constantly preserving the particular bond among them. brilliant Meg, impetuous Jo, shy Beth, and creative Amy every one need to confront varied demanding situations as they develop up jointly and try and be either chuffed and sturdy.

Extra info for Mémoires mortes : Une enquête de Kay Scarpetta

Show sample text content

Celui-ci s’est plaint sur le plateau d’une chaîne de télévision locale. Je dispose d’une cassette vidéo de l’émission… si vous souhaitez los angeles visionner. Me cramponnant à ce qu’il me restait de sang-froid, je répondis : — Jackson est, en effet, arrivé dans mes locaux avec cinquante-deux funds en poche. Le cadavre était dans un état de décomposition avancé, les billets si attaqués par los angeles putréfaction que même le voleur le plus téméraire ne s’y serait pas risqué ! J’ignore ce qu’est, au juste, devenu cet argent, mais selon moi il a été incinéré par inadvertance en même temps que les vêtements du défunt, tout aussi putrides et infestés d’asticots ! — Seigneur…, souffla Mark entre ses dents. — Votre bureau a un problème, déclara Sparacino dans un sourire. — C’est le cas de tous les bureaux, rétorquai-je d’un ton brusque en me levant. Si vous voulez récupérer les possessions qui ont accompagné l. a. dépouille de Beryl, adressez-vous à l. a. police. — Je suis désolé, dit Mark lorsque nous nous retrouvâmes côte à côte dans los angeles cabine d’ascenseur. Je ne me doutais vraiment pas que ce salopard allait te balancer tout ça à los angeles figure ! Tu aurais dû m’avertir, Kay… — T’avertir ? répétai-je, incrédule. De quoi ? — De ces histoires d’objets manquants, de los angeles mauvaise presse, c’est le style de détails croustillants qui fait saliver Sparacino. Je nous ai menés tout droit dans le piège sans même le savoir, bon sang ! Le contrôle de ma voix m’échappa et je criai presque : — Mais cela n’avait aucun rapport avec le meurtre de Beryl. Les incidents qu’il a mentionnés sont des tempêtes dans un verre d’eau, le style de pagaille d’intendance qui se produit inévitablement quand des cadavres débarquent dans tous les états possibles et imaginables, que les flics et les employés des entreprises de pompes funèbres entrent et sortent toute l. a. journée comme dans un moulin pour venir récupérer les effets personnels… — Je t’en prie, ne te mets pas en colère contre moi. — Je ne suis pas en colère contre toi ! — Je t’avais prévenue en ce qui concerne Sparacino. Mon yet consiste à te protéger de lui. — Mark, peut-être ai-je des doutes à ce sujet. Nous continuâmes à nous échauffer tandis qu’il tentait de héler un taxi. l. a. flow était presque bloquée, le live performance des klaxons et des rugissements de moteurs était soûlant, et je me sentais à deux doigts de los angeles crise de nerfs. Un taxi finit par faire son apparition. Mark ouvrit l. a. portière arrière et déposa mon sac de voyage sur le plancher. Ce ne fut qu’une fois montée à bord, alors qu’il tendait au chauffeur une poignée de billets, que je compris : il ne m’accompagnait pas. Il me renvoyait seule à l’aéroport, sans avoir déjeuné. Le taxi décolla du trottoir et se faufila dans los angeles flow avant que j’aie european le temps de baisser los angeles vitre pour lui parler. l. a. direction jusqu’à l. a. Guardia fut silencieuse, il me restait encore trois heures à perdre avant le départ de mon vol. J’étais en colère, blessée, abasourdie. Cette séparation, sa brutalité m’étaient intolérables. Je trouvai une desk libre dans un bar, commandai un verre et allumai une cigarette.

Download PDF sample

Rated 4.43 of 5 – based on 37 votes